Le Jardin botanique à Deshaies en Guadeloupe

Ecrit par independza sur . Publié dans Guadeloupe, Tourisme & Voyage

Le jardin botanique de guadeloupe à deshaies Impensable de séjourner en Guadeloupe sans visiter le Jardin botanique de Deshaies en Guadeloupe. Sa table gastronomique réputée constitue un argument de plus pour une visite… Pour accéder à la table du Jardin botanique de Deshaies, il faut obligatoirement emprunter le sentier qui sillonne ce parc paysager créé de toutes pièces. Ce parc en Guadeloupe, ancienne propriété ayant appartenu à l’humoriste Coluche accueille aujourd’hui sur cinq hectares, plus de 800 espèces végétales, du très commun hibiscus au très rare talipot, un palmier unique en Guadeloupe qui ne fleurit qu’une fois dans sa vie avant de mourir. En plein cœur du Jardin, surplombant une cascade de 10 m, le parc et la mer des Caraïbes, le restaurant gastronomique totalement ouvert sur l’extérieur, propose une cuisine évolutive à base de produits locaux. De la terrasse, on peut admirer un magnifique banian dit « l’arbre à Coluche», où l’humoriste aimait venir se détendre. Au menu, parmi les entrées, on pourra hésiter, entre autres, entre les ravioles chinoises de poissons coralliens et leur sauce caraïbe, la cassolette de chatou au beurre persillé, la tarte au thon pays et son coulis de maracudja, puis on poursuivra cette mise en bouche par de belles crevettes de Guyane poêlées aux saveurs méditerranéennes ou sautées aux épices pays, une brochette caraïbe ou un magret de canard poêlé sauce miel et cumin. Enfin, on terminera ce repas de gastronome par une-tulipe de Lili, une Métisse ou une crème brûlée au citron vert. Vous n’aurez que l’embarras du choix…

Balade dans le jardin botanique

Pour prolonger cet instant de plaisir, une balade dans le jardin s’impose. Durant près d’une heure et demie, la Nature déploie sa palette bariolée : bougainvilliers, hibiscus, alpinias, cro-tons, cactées et autres espèces tropicales laissent exploser leur dégradé de roses. À l’abri des massifs de fleurs, les loris et loriquets, petits perroquets aux couleurs vives originaires d’Australie et des îles du Pacifique, invitent les visiteurs à pénétrer dans leur volière. Très curieux, ces petits oiseaux n’hésitent pas à se poser sur les épaules ou sur la main de ceux qui font preuve de patience. Autre attraction : les perroquets aras qui arborent leur plumage rouge, bleu et jaune. Mais la fierté du Jardin botanique, ce sont les flamants rouges des Caraïbes, une espèce autrefois présente en Guadeloupe, qui somnolent perchés sur une patte L’eau, si précieuse accompagne le visiteur tout au long de sa promenade bucolique : tantôt bouillonnante dans la cascade, tantôt ruisselante sur le mur végétal, tantôt rafraîchissante dans le tunnel « brumisateur ». Bref, le Jardin botanique de Guadeloupe vaut sans conteste une halte.

Mots-clefs :